S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Aides aux navigations

Cartes, phares, balises. Faire le mur. Neptune.

L'hypertexte est devenu commun dans les documents électroniques, même si toutes les promesses de l'hypermedia, par exemple les liens multiples, dont les co-tags sont une variante, ne sont pas encore largement implémentées. On navigue sur des océans de documents liés. Il faudrait considérer les liens hypertextes comme des chenaux de navigation. Ou comme des crans bloquant la barre du pilote dans des directions prédéterminées. Mais les liens, s'ils déterminent la navigation, n'offrent pas d'aide à la navigation. Aides à la navigation :

  • guides : pour savoir où je veux (ou peux) aller
  • cartes (de nombreuses couches sémantiques peuvent être déposées sur une carte)
  • listes (tables des matières, index)

Un Zeitgeist comme celui des blogs de l'Observer devrait être présent dans toute collection de documents (pas seulement les sites Web ou blogs, également les CD, les playlists et podcasts) ou sous-collection de documents (Zeitgeist avec un meilleur focus, tout en signalant ce qui peut se passer à l'extérieur de la sous-collection) de documents. On peut aussi imaginer, pour un document, un Zeitgeist adaptatif défilant sur l'écran en même temps que les parties du document.

Un Zeigeist devrait aussi pouvoir être construit en temps réel, et consulté, pour une collection virtuelle (assemblée par exemple en utilisant des correspondances entre descriptions par tags). Ceci serait particulièrement utile notamment dans des usages de recherche de documents.

Sur une plate-forme de blogs comme Viabloga, les auteurs peuvent utiliser des mots clés et en afficher une liste sous forme de gros mots clés. C'est un bon début pour des Zeitgeist aux usages différenciés. Je souhaiterais :
  • pouvoir simplement modifier et choisir le template graphique d'affichage du Zeitgeist (polices de caractères, ordre ou emplacement des mots, etc.).
  • parmi les templates, je souhaiterais des cartes interactives (zoom etc.), des graphes interactifs (explorer / modifier la nature du lien entre tags, par exemple)
  • avoir un Zeitgeist des sites "proches", sites dont j'établis moi-même la liste (blogroll), ou découverts par un moteur de recherche (on pourrait par ex. récupérer des données par une API de Technorati, les mouliner sur un serveur ad hoc ou le serveur du blog, et enfin récupérer le Zeigeist sur mon blog).
  • avoir un Zeitgeist "comme un film", montrant son évolution dans le temps
  • tout ceci sous forme de code (ou appel de code) à insérer simplement dans les "blocs libres" de Viabloga.
  • à ce sujet (blocs libres), je souhaiterais avoir un GUI simple pour choisir (dans une liste, par ex.) le "widget" (par ex. un Zeigeist) entrant dans la composition d'un bloc libre. Un peu comme dans Dreamweaver je peux utiliser une bibliothèque (morceau de code tout fait).
Une plate-forme de blog (ou wiki) qui disposerait de ce genre de fonctionnalités aurait un avantage concurrentiel sur le marché des intranets et extranets. Le blog ( ... ou le wiki) permet déjà l'implémentation de services simples en entreprise. Le travail d'un individu ou groupe en entreprise est censé se faire plus ou moins en coordination (n'utilisons pas encore l'adjectif collaboratif) avec d'autres individus ou groupes. Ce qui a motivé l'apparition de nombreuses solutions de portail, où "on" a organisé pour une personne ou un groupe les sources ou flux d'information et de travaux. Ces solutions sont triplement chères (achat et mise à jour, paramétrisation et organisation, formation), lentes à se mettre en place, et finalement peu satisfaisantes car elles obligent à une organisation / administration permanentes et importantes. Ce sont, en caricaturant à peine, des rêves de hiérarchie idéale. Les rêves sont coûteux ...

Portail, passage dans une enceinte close de hauts murs. Et si on faisait le mur ? Autrement dit, si on permettait aux systèmes d'information personnels (ou de groupe) que sont les blogs (et wikis) non seulement de s'intégrer dans le système d'information de l'entreprise, mais aussi de découvrir / explorer / se lier automatiquement avec les autres systèmes d'information (personnels, d'entreprise) ? C'est ce que permettraient des Web Services inspirés du Zeitgeist. (Re)découvrir les tâches et intérêts des collègues (intranet et extranet), (re)découvrir ou explorer l'intérêt qu'il y a à collaborer avec eux. Cartographier dynamiquement, et les stocks, et les flux (les flux : le travail effectué, par exemple. Cartographie comme extension de la notion de journalisation).


Des tags partout, des Zeitgeist, des cartes ... la navigation devient plus pertinente pour l'internaute. Elle peut le devenir davantage si on tient compte de l'expérience des autres navigateurs. C'est comme si, dans mon carré de navigateur, outre les cartes marines et guides, je disposais de compilations de récits de voyages.

L'expérience des autres navigateurs, c'est par exemple, sur un site blog, le fait de savoir combien de fois un document (billet, commentaire) a été lu, par quels profils (Zeitgeist personnels) il a été lu, combien de fois et comment (tags et mots clés du commentaire, Zeitgeist du commentateur) il a été commenté sur place ou à distance (trackback). On souhaiterait disposer d'indicateurs spécifiques pour ces questions, et aussi de visualisations synthétiques permettant à l'internaute (... ou à un automate) un choix à la fois documenté et rapide dans sa navigation. Un dispositif comme les Sparklines est une préfiguration intéressante de tels indicateurs. A quand une expérimentation, sur, par ex. :-) Viabloga ou Xwiki ?

La navigation ne concerne pas que les nautes. La divinité locale (le Neptune) de la mer (ou mare) visitée s'y intéresse aussi. Depuis toujours, par différents moyens (exploitation des fichiers logs, des cookies, referrers, etc.), l'entité responsable d'un site cherche à savoir quand et quoi, et ne peut qu'extrapoler des supputations sur qui et pourquoi.

Le qui est une question délicate, surtout en Europe. Si qui est un profil (une collection de tags, un graphe), et non une individualité, l'exploitation du qui est tout aussi bénéfique pour le site, tout en protégeant l'individu. On sait faire cela depuis longtemps (formulaires sur un site), et même avoir des profils "portables". Ce dont il est question ici, c'est d'améliorer la constitution du qui et du quoi au moyen des tags : tags des documents lus (ou accédés), tags des referrers (ce qui donne l'occasion de s'interroger sur des Web Services adéquats entre sites. Opportunité de créer un tel service ... qui faciliterait, entre autres, la portabilité du qui, quoi, ...), etc.

On pourrait avec ces qui et quoi améliorés commencer à explorer plus sérieusement le pourquoi : modéliser, clusteriser, isoler des sous-graphes (selon certains filtres) de centres d'intérêt. De nombreuses techniques mathématiques et statistiques pour ce faire sont disponibles ... il conviendrait d'en choisir un nombre restreint, pour expérimentation sur des sites volontaires (pourquoi pas des blogs ?).

Pour terminer ce billet, un lien vers les TileBars ("visualization of term distribution information in full text information access"). Comment synthétiser - visuellement - une correspondance pertinente entre une requête (query) et un document recherché ? Un "truc" à adapter à des dispositifs de recherche, de matching. Et surtout, un exemple de la prolifique littérature scientifique sur ces sujets. Comme dit plus haut, trier, opérer un choix restreint (puis expérimenter : observation des usages). Je m'aperçois en rédigeant ceci que dans la Cosa Nostra :-) de l'ouvre-boîte il manque des conseillers scientifiques. Hep ! on recrute ! Grade proposé (ça se discute) : perceur de coffres ? :-)

Mots-clés et tags : Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati
Technorati Technorati Technorati  


Fix le 06.03.05 à 18:50 dans Créativité - Lu 5057 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Lien croisé

BlogMarks.net : Last public marks : "Aides à la Navigation WebAides à la navigation : cartographies, récits de voyageurs ... "

Anonyme - 06.03.05 à 19:04 - # - Répondre -

Lien croisé

BlogMarks.net : Last public marks from user Xavier : "Aides à la Navigation WebAides à la navigation : cartographies, récits de voyageurs ... "

Anonyme - 06.03.05 à 19:08 - # - Répondre -

Le thésaurus est il mort ?


J'ai été intéressé par cet article. Une question que je me pose à propos de cette effervescence autour des tags est le lien à faire avec la notion de vocabulaire contrôlé, pour qu'ils soient utiles pour des communautés d'utilisateurs. Le thésaurus est mort ?

Thomas - 06.03.05 à 19:13 - # - Répondre -

Re: le thésaurus est il mort ?

Cher bénévole dmoz (j'ai consulté votre site), non, les thésaurus ne sont pas morts. Ils sont utiles dans bien des situations, et en particulier pour les annuaires de sites (il n'est que de constater, par exemple, le nombre d'annuaires s'inspirant légalement ou moins légalement de dmoz). Mais les classifications (taxonomies, pour employer un terme savant) hiérarchiques, arborescentes, ou utilisant un nombre limité (vocabulaire contrôlé) de mots clés, ne satisfont pas tous les usages.

C'est bien parce que les annuaires (avec leurs classifications, avec leur mode de fabrication et de vérification) sont insuffisants à eux seuls que les moteurs de recherche ont trouvé leurs marchés. Ces moteurs utilisent nombre de données ou techniques, qui se complètent pour donner la meilleure user experience possible. Jusqu'ici, le meilleur compromis entre la complexité (et le nombre de clics) de la tâche requise de l'utilisateur, et la pertinence des résultats d'une requête, est obtenu par des moteurs comme Exalead qui utilisent (en complément du reste) des technologies de text mining.

La nature intrinsèquement collaborative du Web (après tout, la qualité de Google résulte de la pratique des auteurs et lecteurs de sites - mais ce ne sont pas souvent les mêmes) peut être bien davantage sollicitée. Les sites de social bookmarking comme BlogMarks.net en sont une preuve (outre ODP, l'ancêtre ...). Surtout s'ils utilisent des tags.

Les tags partagés permettent une classification émanant des usages. Classification floue, la folksonomy, à peine une classification ("soupe de tags", "espace plat") ? L'important est que cela marche. La recherche de documents "proches" (proximités : contenu de document, profil des intérêts du lecteur ou de l'auteur) est facilitée tant par les tags formulés sur les sites de social bookmarking (ou déposés depuis un bookmarklet), que par ceux posés directement sur un site (par auteur, commentateurs) puis aspirés par un moteur du genre Technorati.

De plus il est possible d'associer les avantages des folksonomies et taxonomies, sans combiner leurs inconvénients.

Et enfin on constate à l'usage que la soupe de tags s'auto-régule (poids croissant des "bons" tags, et décroissant des "moins bons").

Pourquoi ne pas tenter une expérience avec ODP ? Il pourrait s'agir de :

  • autoriser l'attribution de tags "libres" par les contributeurs ODP, et aussi (à préciser) par les "simples passants". Sur un site dmoz, au moyen d'un bookmarklet, ou par aspiration depuis des sites qui se déclareraient à dmoz.
  • observer les usages de la recherche par tags (assistée par tags) sur dmoz.
  • explorer dans quelle mesure les moteurs utilisant dmoz sont intéressés par les tags dmoz (toutes les bases de données derrière ...) ou préféreraient constituer leurs bases de données.
  • faire naître, améliorer ou intégrer une collection d'outils Open Source pour collecter, classer, grapher ... les tags, folksonomies, etc. Pour des moteurs de recherche (Web ou intranet), des Web Services ...
  • ce mouvement Open Source pourrait également bénéficier à des industries de la connaissance européennes. Plus d'innovations utiles, "user-centric", plus de salutaire concurrence pour nos amis américains. Oui, we can make it ! comme dit l'ouvre-boîte.

Si vous pensez que cette démarche peut intéresser l'ODP, venez en discuter sur l'ouvre-boîte.


Fix - 06.03.05 à 22:01 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - On vous répondra : "On vous répondra est un point clé dans tout process de recrutement. Puisque c'est un point clé, autant le mettre en avant, non ?Au fait, quelle est l'offre ? Cosa Nostra :-) (voir encadré à gauche) recruterait bien un perceur de coffres.Vu ? et parlez plus bas car on pourrait nous entendre :-)"

Anonyme - 06.03.05 à 19:34 - # - Répondre -

Neat

C'est le genre de chose qui pourrait intéresser mon prospect E-Commerce...comment les visiteurs naviguent, dans quel graphe, vers quel tags ?  Comment leur proposer des chemins en fonction des parcours déja réalisés par d'autres ? A quoi les autres s'intéressent-ils ?



Stéphane Lee - 07.03.05 à 16:56 - # - Répondre -

Pas trop au lit pour être au neat :-)

Oui.

En bon commerçant, comme le Senhor Oliveira da Figueira, comme Vincent Poursan et comme Seth Godin (fortiche, d'avoir construit une sté au nom très improbable de Yoyodyne et de l'avoir revendue à Yahoo ...) je réponds : oui. D'abord, et par principe. :-)

Répondre oui de la sorte, pour des consultants, se fait de façon un peu plus formelle : "nous allons vous faire une pré-étude". C'est encore plus poli de dire "nous allons vous facturer une pré-étude", lorsque on peut avoir la chance de gérer un prospect appréciant les finesses de la politesse bien comprise.

Evidemment, il faut avoir quelques billes pour la pré-étude :-) . Bon, j'en ai, reste à les arranger. Je vais travailler ta question et te tiens au courant du détail des billes, par mail ou "RV canapé" (honnis soient ceux et celles qui mal y pensent) :-) .

Lorsque nous aurons tiré tout ceci au clair (une méthodologie, des outils, une maquette pour un client) on pourra publier plus. Pour faire venir d'autres clients, preuves à l'appui :-)

Fix - 07.03.05 à 17:51 - # - Répondre -

Lien croisé

Mercredi, carnet Web personnel : "Stage Beauty - Site officiel de ce film.Trois pièces de Shakespeare - Othello, Hamlet et Roméo et Juliette en français et au format RTF, sur le Florilège de la littérature (Ministère français des affaires étrangères).Aides aux navigations - Cartes, phares, balises, étiquettes, temps. Des idées."

Anonyme - 07.03.05 à 18:40 - # - Répondre -

Lien croisé

BlogMarks.net : Last public marks with tag km : "Aides aux navigationsCartes, phares, balises, étiquettes, temps. Des idées.by tomtom [km] "

Anonyme - 11.04.05 à 07:25 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - Graphes Folksonomies Recherches Explorations Liaisons Appel A Dé : " Quoi ? - Aides aux navigations : " de document, profil des intérêts du lecteur ou de l'auteur) est facilitée tant par les tags formulés sur les sites de social bookmarking (ou déposés depuis un bookmarklet), que par ceux posés directement sur un site (par auteur, commentateurs) puis aspirés par un moteur du genre Technorati.De plus il est possible d'associer les avantages des folksonomies et"

Anonyme - 20.06.05 à 17:53 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - Co-links et co-tags : " Quoi ? - Aides aux navigations : "L'hypertexte est devenu commun dans les documents électroniques, même si toutes les promesses de l'hypermedia, par exemple les liens multiples, dont les co-tags sont une variante, ne sont pas encore largement implémentées. On navigue sur des océans de documents liés. Il faudrait considérer les liens hypertextes comme des chenaux de navigation. Ou comme " rel="nofollow"

Anonyme - 21.10.06 à 20:33 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - On vous répondra : "On vous répondra est un point clé dans tout process de recrutement. Puisque c'est un point clé, autant le mettre en avant, non ?Au fait, quelle est l'offre ? Cosa Nostra :-) (voir encadré à gauche) recruterait bien un perceur de coffres.Vu ? et parlez plus bas car on pourrait nous entendre :-)"

Anonyme - 28.02.07 à 17:29 - # - Répondre -

Lien croisé

Gros mots-clés : "Quoi ? - Aides aux navigations : "té, pour une collection virtuelle (assemblée par exemple en utilisant des correspondances entre descriptions par tags). Ceci serait particulièrement utile notamment dans des usages de recherche de documents.Sur une plate-forme de blogs comme Viabloga, les auteurs peuvent utiliser des mots clés et en afficher une liste sous forme de gros mots clés."

Anonyme - 24.11.09 à 14:40 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois