S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Respecter l'étiquette

Tagueurs Inc.

L'étiquette. A la cour du Roi, sur les produits que nous achetons. Etiquette, tag. Des tags de technos diverses, à la bombe aérosol, RFID ... Des tags mis par des fabricants ou diffuseurs, et rarement par des utilisateurs ou consommateurs (ah, si, les étiquettes sur les pots de confiture faits à la maison, sur les cahiers de souvenirs), et encore assez peu sur le Web (quelques exceptions : Flickr, del.icio.us).

Mettons des étiquettes partout ! Laissons des communautés d'utilisateurs définir leurs tags, où et comment ils les mettent, comment ils les catégorisent, les partagent, les documentent.

Tout objet virtuel est taggable. Magie de l'adresse IP. Mais pourquoi ne pas considérer qu'une adresse est ... un tag ? Adressons (nous, les utilisateurs et consommateurs) chaque objet, ensemble d'objets, partie d'un objet virtuel. Adresses virtuelles. Auxquelles nous (nous, les utilisateurs, consommateurs) nous rattacherons d'autres tags. Objets virtuels : pages Web, images, textes, vidéos ...

Tout objet réel est taggable. On peut le situer (GPS), l'imager (laissons faire les utilisateurs pour prendre toutes les photos nécessaires, par ex.), le décrire. On peut rattacher cet objet réel à autant de tags et objets virtuels que l'on veut.

Tout moment est taggable.

Toute sensation est taggable.

L'espace-temps est taggable. Il est une vaste conversation entre tags.

Autant pour la présentation factuelle et philosophique :-) . Passons à l'action, à la création, au business. Construisons ces services de taggage.

Et merci à ceux qui pourraient m'indiquer s'il faut un ou deux "g" dans taggage (etc.). Taguage ?


Mots-clés et tags : Technorati Technorati 

 

Fix le 14.12.04 à 15:48 dans Créativité - Lu 5130 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Du tag à l'URI

Il existe une idée pour identifier de façon standardisée les objets virtuels et réels depuis 1998 : les URI. (cf RFC 2396)

A Uniform Resource Identifier (URI) is a compact string of characters for identifying an abstract or physical resource. [..] Resource A resource can be anything that has identity. Familiar examples include an electronic document, an image, a service (e.g., "today's weather report for Los Angeles"), and a collection of other resources. Not all resources are network "retrievable"; e.g., human beings, corporations, and bound books in a library can also be considered resources.
Il y a un draft Web OF Physical Objects Uniform Resource Identifiers.

This document defines Uniform Resource Identifiers for Physical Objects and human.It provides a proposal for the implementation of the Concept, öPhysical resources as well as humans should be accessible over the Internet and an information object is on the web if it can have a URI ö. It emphasizes on the fact that people should be able to access the physical resources,they possess or even humans,from anywhere in the world through a common standard(URI) e.g. accessing a car from a remote location,or finding the location of the child via URI.As URIs are needed in RDF,XML,so by using them for ubiquitous resources we could easily integrate the world of ubiquitous computing and semantic web i.e. Ubiquitous Semantic Web.
Tu peux aussi étiquetter tes articles avec des mots-clés. :-)

Stéphane - 15.12.04 à 10:59 - # - Répondre -

Re: Du tag à l'URI

Merci Stéphane ! J'avais écrit le billet initial exprès en langage non technicien. Bien évidemment toute implémentation des services que j'imagine devra s'appuyer sur des standards ;-)


Les mots-clefs : ce sont en fait des attributs - parmi d'autres possibles - d'une étiquette (URI, pardon :-) ).

Une étiquette peut avoir autant d'attributs que nécessaire. Certains seront créés par des utilisateurs (par ex., comme les mots-clefs attribués par l'auteur d'un billet sur Viabloga). D'autres seront automatiques (date de création, etc.), ou automatisables (par ex. mots-clefs et concepts, par text mining). Tout dépendra des usages. Et les usages sont nombreux ! Ainsi que les services (à but lucratif ou non) desservant ces usages.


Fix - 15.12.04 à 11:32 - # - Répondre -

Lien croisé

Internet & Entreprise - Bloglines et abonnements : "ingly important for Web portals and search engines: providing tools and services to its visitors for aggregating and managing the massive amount of information available via Web site feeds, said Allen Weiner, a Gartner Inc. analyst.Il faudrait en plus pouvoir "qualifier" l'info ... et pas seulement par un Google Rank.Hmmm des pistes ? Tags. Folksonomy. L'influenceur. Etc."

Anonyme - 14.02.05 à 09:48 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - Graphes Folksonomies Recherches Explorations Liaisons Appel A Dé : "> de services existants. Par ex., des services de bookmarking / tagging avec interfaces visuelles, avec désambiguisation des tags, avec exploration des tags selon plusieurs modalités. D'autres seront plus innovants. Par ex., des moteurs de recherche intégrant tout le potentiel des tags. Car tout sera taggable (voir aussi ici) : pour ne parler que du Web : pages web, atomes de pages web (par ex. posts sur un blog, mais on peut descendre plus bas dans l'atomicité), constructions diverses (regroupement d'atomes, objets au sens informatique), fils RSS, images fixes ou animées ... Les tags aussi seront taggables. Car"

Anonyme - 03.03.05 à 13:58 - # - Répondre -

Lien croisé

BlogMarks.net : Last public marks from user Xavier : "Respecter l'étiquetteEtiquette, attribut, tag, adresse ... Tout est adressable (URI, URN). Tout est taguable. Absolument tout. L'univers comme "conversation" entre tags.by Xavier [tag] "

Anonyme - 13.03.05 à 23:58 - # - Répondre -

Lien croisé

BlogMarks.net : Last public marks with tag tag : "Respecter l'étiquetteEtiquette, attribut, tag, adresse ... Tout est adressable (URI, URN). Tout est taguable. Absolument tout. L'univers comme "conversation" entre tags.by Xavier [tag] "

Anonyme - 07.04.05 à 13:00 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - blog + RSS = P2P ? : "r de base de donnée, etc.), et de tags appropriés (extraits, calculés, etc. Régler atomicité). Il n'y aurait sans doute pas de problème juridique pour effectuer RSS et tags, car on n'a pas besoin de décompiler / désassembler une appli. Il suffit de se brancher sur les flux produits, ou sur les structures de données produites.- Tout est "tagable" (Voir par ex. ici). Ce qui existe, ce qui n'existe pas mais est calculable (localement ou non), et ce qui n'existe pas.- Les "killer apps" ? En fait, de très nombreuses applications possibles. Sur des marchés de niche (pas seulement donc sur le marché global et indifférencié des blogs), souvent à haute valeur ajoutée (B2B, intranet ...). Le business model n'est donc p"

Anonyme - 05.05.05 à 02:29 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois