S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Innovation financière et P2P (Partage d'information, et Power To the People)

On peut, donc on doit maquetter

Viva Zopata !


La blogosphère en bruisse : par ex. François Granger cite le billet (Le eBay du crédit) de Loic Le Meur qui découvre Zopa (que je connaissais bien auparavant). Cette société UK innove dans le domaine financier en proposant un service de mise en relation de prêteurs et d'emprunteurs. Le rêve, réalisé, d'un P2P de la banque, tel que formulé par Stéphane Lee ici (Flux financiers en P2P) et là (Pop Lending) ou encore sur ce blog (Partage de données, à propos de trésoreries d'entreprises) ?

Qu'est ce qui permettrait le succès de Zopa, outre le très grand professionalisme du management ?

- une réglementation UK qui offre toute une gradation d'autorisations de conseiller ou vendre des produits ou services dans le domaine financier en général (assurances, prêts, fonds, fiscalité ...). Depuis le simple particulier jusqu'à la grande entreprise en passant par le spécialiste professionnel, chacun peut trouver une activité à sa mesure.

- une pratique sociale et de marché qui fait que de très nombreux britanniques ou entreprises britanniques sont "agents" financiers, à titre d'activité principale ou complémentaire.

- l'existence de sociétés spécialisées dans le contrôle du crédit, le scoring, agissant pour le compte des banques (etc.) : comme par ex. le partenaire de Zopa Equifax "Credit Reports, Credit Scores, Protection Against Identity Theft, And More"


Le fonctionnement de Zopa est fondé sur un appariement raisonné des prêteurs et emprunteurs. A chaque classe et / ou montant de risque, correspond une classe de profit et / ou de professionalisme du prêteur. Zopa débute son activité en proposant quelques types d'appariement. Expérience aidant, le "P2P" s'étendra peut-être à l'ensemble du marché : les barbares chers à Jean-Michel Billaut, en recomposant la chaîne de valeur, proposent des intermédiations plus efficaces et moins coûteuses que celles des empereurs (ici, les banques) et les détrônent.

Le système Zopa est un assemblage [*] de valeurs ajoutées : celle des données fournies par les candidats prêteurs ou emprunteurs, celle fournie par un tiers vérificateur / certificateur des caractéristiques des emprunteurs (voire des prêteurs), celle enfin de la classification en sous-marchés puis du matching opéré par Zopa.
[*] Cela fait penser aux Web Services : à chacun son métier, l'assemblage de Web Services proposés par des gens de métier permet une économie d'investissement (ne pas réinventer la lune) et une couverture long tail du marché (adaptation à tous les profils de besoins).
Est il possible de déplacer plus encore les valeurs ajoutées, de restituer aux utilisateurs au moins une partie de la marge prélevée par Zopa et le tiers certificateur, d'aller encore plus loin dans le P2P (partage d'information, et aussi Power To the People) ?

C'est certainement possible. Il faut évidemment agir dans le cadre de la législation existante (en France, par ex.), et procéder par des expériences (maquettage, méthode de projet rapide) pouvant donner lieu à des généralisations.

Il est vraisemblable que le micro-crédit offre un bon terrain d'expérimentation. Il y a déjà une pratique sociale (des prêteurs et demandeurs motivés, des organismes et procédures de mise en relation).

Vers une maquette


On pourrait construire une maquette (aux ambitions limitées : c'est une maquette !) qui permettrait de tester le "rapatriement" de valeur ajoutée. Très brièvement (la construction du cahier des charges ferait l'objet d'autres articles à publier par ex. sur l'ouvre-boîte) :
  • plafond de prêt limité à 100 ou 200 euros. Ou plus simple encore : un seul montant de prêt.
  • modalités simples ("templates") de remboursement. Plus simple : une seule modalité
  • pas d'intérêt (des maquettes ultérieures pourraient prendre en compte cette notion)
  • engagements sur l'honneur, ou système simple de reconnaissance de dettes
  • un "plus" évident, peut être nécessaire dès la première maquette, serait l'utilisation d'un service de notarisation / certification de documents
  • des règles d'usage pour ne pas détourner le but de la maquette (observation d'usages, et non système financier). Par ex., un emprunteur ne pourrait cumuler plus d'un prêt.
La maquette devrait
  • a) disposer d'offres et demandes
  • b) qualifier les prêteurs
  • c) mettre en relation offres et demandes
Soit trois valeurs ajoutées. On peut supposer qu'une véritable plate-forme financière (au-delà d'une maquette) saurait fortement limiter ses marges sur les aspects a) et c), ne serait ce que pour attirer et fidéliser des clients.

L'enjeu de la maquette est de faire que le coût de b) soit le plus faible possible. On doit pouvoir y arriver "en P2P", en activant le potentiel de l'économie de la réputation dans les réseaux. Pratiquement, en faisant circuler et annoter un "blason" (cf. article à venir).

Maquettes et services : construction d'un écosystème financier P2P


Une maquette réalisée et exploitée selon la méthode de projet rapide dispose dès l'origine du potentiel pour créer son propre écosystème. Encore faut il qu'il y ait des services complémentaires de la maquette, que la connection soit facilement faisable. Si l'on souhaite restituer le maximum d'initiative (création d'usages par les utilisateurs, qualité de la relation client) aux utilisateurs, ainsi que le maximum de valeur ajoutée, il faudrait aussi que ces services complémentaires soient "P2P" (partage de l'information, et Power To the People).

Quels seraient les services de base d'une Financial Web Services Valley, l'équivalent pour les usages financiers des del.icio.us, Technorati, Flickr (etc.) pour les blogs ?

  • Des services de sécurisation et certifications de transactions
  • Des services d'authentification et notarisation de documents
  • Des annuaires partagés de "blasons"

A noter que plusieurs de ces services de base sont utiles aussi pour des usages hors finance. En toute rigueur, ils ne font pas partie des services de base proprement financiers.

A partir de ces services de base (dont la liste est complétable), on peut bâtir des services intermédiaires, tels que :
  • Des services de partage de données sur les comptes (chacun extrait des comptes de sa (ses) banque(s) des données cohérentes, ensuite ou simultanément authentifiées et notarisées, qu'il peut publier sur un service de partage)
  • Etc.

En combinant les utilités des services de base, des services intermédiaires, et de valeurs ajoutées intrinsèques, on peut bâtir de nombreux services thématiques, géographiques, (etc.) de façon à obtenir un effet long tail par exploration / saturation de toutes les niches de besoins, et un maximum de proximité avec les utilisateurs. Par exemple,
  • Un service de micro-crédit pour les personnes en recherche d'emploi de la région de Belfort désirant monter ou reprendre un commerce.
  • Un service de financement rapide post-maquette pour des projets du secteur biologie - pharmacie
  • Etc.

Pourquoi ne pas construire les bases d'un écosystème financier en P2P ? Ces bases, françaises ou mieux européennes, permettraient
d'introduire de l'innovation, et en particulier des usages innovants, dans un secteur qui en manque singulièrement
d'introduire de la concurrence (au risque de se répéter : dans un secteur où il y en a assez peu)
de libérer les usagers et clients des attaches avec leurs fournisseurs (la difficulté pour un client de passer d'un prestataire à un autre est un des facteurs qui induisent une faible attitude concurrentielle de la part des mêmes prestataires)
de prendre de l'avance sur de grands concurrents US, ou chinois, ou ... qui finiraient bien par inventer ces services .

Essaimage ?


J'ai initié l'ouvre-boîte, qui fonctionne aujourd'hui comme un "laboratoire ouvert" collectif sur la thématique générale du partage de l'information. Il produit des idées, les fait mûrir, puis les expérimente sur des maquettes avec la collaboration des utilisateurs, fournissant ainsi rapidement et à faible coût tous les éléments de décision pour aller si opportun au-delà d'une maquette (un full size business, par exemple).

Est il trop tôt pour que s'ouvrent un ou plusieurs lieux d'innovation partagée sur les thèmes financiers ? L'ouvre-boîte pourrait essaimer un de ces lieux. Ou encore, n'importe qui pourrait en créer. L'important est qu'une collaboration simple et souple s'opère "naturellement" entre tous lieux d'innovation.


Mots-clés et tags : Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati 

 



Xavier Maury le 29.03.05 à 15:15 dans Créativité - Lu 8886 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Lien croisé

une maquette rapide pour des financements rapides : "Discussion au sujet de Des financements rapides pour des maquettes rapides :La demande recèle sa solution !Et le cadre a déjà été esquissé ici par Xavier qui nous montre la voie.Alors, concrètement ?"

Anonyme - 09.04.05 à 17:21 - # - Répondre -

Lien croisé

Internet & Entreprise - ID20 : Flux financiers en P2P ? : " Quoi ? - Innovation financière et P2P (Partage d'information, et Power To the Pe : "ay du crédit) de Loic Le Meur qui découvre Zopa (que je connaissais bien auparavant). Cette société UK innove dans le domaine financier en proposant un service de mise en relation de prêteurs et d'emprunteurs. Le rêve, réalisé, d'un P2P de la banque, tel que formulé par Stéphane Lee ici (Flux financiers en P2"

Anonyme - 22.07.05 à 13:42 - # - Répondre -

Lien croisé

10 raisons de choisir ViaBloga pour créer son site web : 6) La publication par e : " Explorations - Innovation financière et P2P (Partage d'information, et Power To : "cateur des caractéristiques des emprunteurs (voire des prêteurs), celle enfin de la classification en sous-marchés puis du matching opéré par Zopa.[*] Cela fait penser aux Web Services : à chacun son métier, l'assemblage de Web Services proposés par des gens de métier permet une économie d'investissement (ne "

Anonyme - 18.03.06 à 22:19 - # - Répondre -

Lien croisé

Internet & Entreprise - ID14 : La Bourse d'Idées (et d'Amorçage) : " Cool ! Si Zocalo réussit, il y aura partout (long tail) des services de "marché prédictif". Donc, pour chacun, une information plus fiable. Idée à rapprocher du "blason coopératif multidimensionnel" évoqué ici. Evoqué, pas encore précisé, ça vient :-)"

Anonyme - 27.03.06 à 10:12 - # - Répondre -

Lien croisé

Internet & Entreprise - ID23 : Pop' Lending : " Quoi ? - Innovation financière et P2P (Partage d'information, et Power To the Pe : "Zopa (que je connaissais bien auparavant). Cette société UK innove dans le domaine financier en proposant un service de mise en relation de prêteurs et d'emprunteurs. Le rêve, réalisé, d'un P2P de la banque, tel que formulé par Stéphane Lee ici (Flux financiers en P2P) et là (Pop Lending) ou encore sur ce blo"

Anonyme - 13.04.06 à 15:59 - # - Répondre -

ZOPA

Faire fonctionner ZOPA en France est compliqué car il n'existe pas de fichier credit positif comme au RU 5Equifax et alia)....

Anonyme - 03.09.06 à 21:57 - # - Répondre -

Re: ZOPA

Bonjour,

p2pinvest.free.fr à l'air de proposer un service de prêt entre particulier en France.

Apperemment ce n'est pas encore complètement opérationnel.

MrGoodFriend - 03.10.08 à 14:28 - # - Répondre -

Lien croisé

CRAOWIKI - Bar Camp Bank : "Vivo Zopata ! -- Xavier Maury avait esquissé un premier projet de micro-crédit en mars 2005" rel="nofollow"

Anonyme - 19.09.06 à 22:37 - # - Répondre -

Lien croisé

Endeavour - ID14 : La Bourse d'Idées (et d'Amorçage) : " Cool ! Si Zocalo réussit, il y aura partout (long tail) des services de "marché prédictif". Donc, pour chacun, une information plus fiable. Idée à rapprocher du "blason coopératif multidimensionnel" évoqué ici. Evoqué, pas encore précisé, ça vient :-)" rel="nofollow"

Anonyme - 18.12.06 à 09:10 - # - Répondre -

Lien croisé

une maquette rapide pour des financements rapides : "Discussion au sujet de Des financements rapides pour des maquettes rapides :La demande recèle sa solution !Et le cadre a déjà été esquissé ici par Xavier qui nous montre la voie.Alors, concrètement ?"

Anonyme - 12.02.07 à 14:30 - # - Répondre -

Lien croisé

Endeavour - ID20 : Flux financiers en P2P ? : " Quoi ? - Innovation financière et P2P (Partage d'information, et Power To the Pe : "ay du crédit) de Loic Le Meur qui découvre Zopa (que je connaissais bien auparavant). Cette société UK innove dans le domaine financier en proposant un service de mise en relation de prêteurs et d'emprunteurs. Le rêve, réalisé, d'un P2P de la banque, tel que formulé par Stéphane Lee ici (Flux finan"

Anonyme - 07.03.07 à 15:17 - # - Répondre -

Lien croisé

hors-finance : Résultats Web d'Answers.com : "44 pages FFRSouverains. Banques, assurances,. institutions financières. Secteur public. et semi-public. Secteur privé. hors finance. 17,1 % ...www.fondsdereserve.fr/IMG/pdf/ repartition_portefeuille.pdfExplorations - Innovation financière et P2P (Partage d'information ...A noter que plusieurs de ces services de base sont utiles aussi pour des usages hors finance. En toute rigueur, ils ne font pas partie des services de base ...fix.viabloga.com/news/ innovation-financiere-et-p2p-partage-d-informat"

Anonyme - 03.07.07 à 11:20 - # - Répondre -

PRET PARTICULIERS OFFRE

Je lance à partir ce jour les accords de crédit particulier communement appelés "PRET PARTICULIER" Je n'exige pas de conditions particulières,veuillez me contacter seulement à mon adresse mail:leducalphons@yahoo.fr   pour les conditions.
PS: pas très serieux, s'abstenir
 

LEDUC ALPHONSE - 11.08.08 à 10:14 - # - Répondre -

Re: PRET PARTICULIERS OFFRE

Bonjour,

p2pinvest.free.fr à l'air de proposer un service de prêt entre particulier en France.

Apperemment ce n'est pas encore complètement opérationnel.

MrGoodFriend - 03.10.08 à 14:29 - # - Répondre -

Offre de prêt à taux d'intérêt abordable

Offre de prêt à taux d'intérêt abordable
Avez-vous été rejetée par de nombreuses banques?
Avez-vous besoin de financements pour la consolidation de votre dette?
Avez-vous besoin de financement pour aider votre entreprise à se remettre

sur les rails ?
Alors, j'ai la meilleure solution pour vous.
Je suis un particulier ; j'offre des prêts à toutes personnes intéressées à faible

taux d'intérêt.
Si vous êtes intéressé contactez-moi par e-mail
A l’adresse suivante : vijeanluc2@gmail.com afin que nous vous adresse

par retour de mail mes condition

VI JEAN LUC - 14.01.10 à 16:59 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois