S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Amateurs and professionals

Discovering opportunities

(A propos d'un article de Mitch Kapor emerging technologies cité dans un billet de Ludovic Dubost)

Kapor rend compte d'une conférence O'Reilly - quel entrepreneur, O'Reilly, et avec quelle fougue efficace pour répandre de bonnes pratiques (ouverture, etc.) et des inititiatives efficaces (saviez vous qu'il a "énormément" fait pour que XML émerge des labos ?) -.

"Networks of amateurs (in astronomy, publishing) are displacing the professionals -- Leabeater, quoted by Rael Dornfest".

On n'en voit que le début ... par exemple P2P , au lieu de "cauchemar de l'industrie du divertissement défiée par des amateurs", pourrait signifier People to People (mises en relation), PC to PC (pools de ressources informatiques, ou encore de données professionnelles). Ou encore : Power to the People. Les individus, les indépendants, les petits, prennent le pouvoir ou peuvent le prendre, ils peuvent produire ou récupérer le maximum de valeur ajoutée. Ce que rêvaient les inventeurs du Web, qui souhaitaient qu'il soit pour chacun autant un moyen de produire (des contenus) que d'en consommer. Allons plus loin : le Net peut permettre à chacun de produire des services (et d'en consommer). Et rétablissons le vrai sens (venu du XVIIIe siècle) de amateur : celui qui aime, se passionne, se cultive, entre en relation pour perfectionner son savoir ou savoir-faire, ou tout simplement le partager. Quel producteur de valeur ajoutée, cet amateur !

Les entrepreneurs devraient se soucier plus de ces amateurs producteurs de contenus, et bientôt de services. Il y a là des opportunités de profit, dans des contextes de marchés plus équitables (donc plus performants et innovants) et mieux (auto) régulés. Quelles opportunités ? Par exemple des plate-formes ouvertes (API, RSS, standards, appui - non exclusif - sur l'Open Source). La dynamique de ces plate-formes viendrait de la masse d'usages et utilisateurs "gratuits". Le profit viendrait de quatre sources principales : la publicité, des services professionnels déclinés sur la même plate-forme, les co-entreprises ou partenariats facilités par l'ouverture, et enfin l'exploitation de services à valeur ajoutée résultant du croisement d'usages de la masse.

"Too much important knowledge is locked up on paper where it's not searchable and hard to get to. -- Jeff Bezos, also by Rael"

Bezos (patron de Amazon) dit tellement de choses que parfois il lui arrive de sortir des vérités. Le mot clef est "locked". D'où : Unlock ... Si on fournit des outils simples pour "libérer" (des contenus, des usages, ...) et si de plus on fournit des motivations, on "unlock" des marchés considérables. Fabriquons les outils et services pour libérer la créativité croisée (collective) d'utilisateurs, d'entrepreneurs ... pour découvrir des usages, imaginer des outils. Puis traduire cela dans la réalité.

"Pay attention to design patterns for innovation -- Tim O'Reilly. Examples:
Build with "Small Pieces, Loosely Joined": (borrowing the David Weinberger book title)"

(Digression, mais puisque Weinberger il y a ...faites le lire :-) ) Le livre Small Pieces, Loosely Joined - A Unified Theory of the Web (référence Amazon) de Weinberger est aussi disponible gratuitement en version en ligne (2 chapitres + forums sur l'ensemble du livre) et en version pour enfants (totalement disponible en ligne + forums). A noter une traduction française de cette version par Christophe Ducamp. Enfants ? Comme quoi, l'avenir est aux amateurs (voir plus haut). Weinberger, co-auteur du Cluetrain Manifesto, amuse et instruit ses lecteurs avec (résumé Amazon) "a fascinating, ambitious look at how the Web is transforming the concepts on which our society is built". Le titre du site de Weinberger (JOHO, Journal Of the Hyperlinked Organisation) est à lui seul une incitation à lire, imaginer, lier... De là, vous pourriez accéder à son blog. Ou rester sur la page d'accueil, découvrir (items du 28 janvier et du 3 mars 2005) que Weinberger s'intéresse (bien sûr) aux tags. Pas vous ?

Pour la construction d'outils ou de services, Small Pieces signifie que le temps des grands desseins appuyés sur de grandes usines à gaz est révolu. Une plate-forme efficace est constituée de petits modules (certains sous forme de Web Services) facilement remplaçables. Le mot d'ordre : des standards, des formats ouverts. Une bonne architecture préserve la scalabilité, ainsi que la coopération (APIs, RSS, ...).

"Design for participation, e.g., have users add value to your data (Amazon user book reviews)"

Les blogs sont un bon exemple de ce paradigme. On peut prédire qu'ils deviendront de plus en plus des plate-formes de services (cf. les maquettes issues de l'ouvre-boîte), et des portails personnels (de contenus et services, y compris au sein d'Intranets). Comme une architecture de blog, par nature, est destinée à l'ajout de valeur sous forme explicite (billets, commentaires, blogroll) ou implicite (trackback, RSS), il est facile de prédire un avenir radieux à la combinaison blog + services. D'autant plus que la très grande rapidité relationnelle propre à la blogosphère propage à toute vitesse les usages et favorise la créativité des amateurs pour combiner des services, en susciter, etc.

"Make participation the default: Aggregate user data as a side effect. (Flickr's default for sharing is public)"

Toute la question est d'obtenir la masse critique qui permettra une explosion créative des usages et des relations. "Default for sharing is public" est un moyen très simple (et à coût zéro) pour obtenir cette masse critique. Il convient aussi de diminuer l'entropie de cette masse, d'introduire des germes de cristallisation (de polarisation, d'organisation ou auto-organisation ...) pour faire émerger des usages : les tags sont un moyen simple (et attractif pour les utilisateurs). Ils ont en outre un immense mérite, celui de propager de la valeur à travers le Web pour de nouvelles cristallisations (ex. : usages de Technorati). Ils peuvent aussi s'auto-organiser (avec la participation des utilisateurs).


"Data is the next "Intel Inside": owning a unique, hard-to-replicate data source as a competitive advantage"

Comment faire pour que les utilisateurs, les amateurs, concourent à l'innovation et à la concurrence qui risqueraient d'être stérilisées si de puissants fournisseurs monopolisaient ces "unique, hard-to-replicate data source" ?

Une piste pourrait être recherchée en examinant l'exemple des pratiques actuelles sur les plate-formes de GCR (Gestion du Capital Relationnel) telles que LinkedIn, 6nergies ... Chaque service a ses spécificités (géographiques, professionnelles, etc.), ce qui oblige l'utilisateur, pour couvrir ses besoins, à ré-entrer ses données sur plusieurs sites. Exaspérant. On pourrait imaginer que l'utilisateur (par exemple à travers un blog muni de services ad hoc) soit lui-même la "unique, hard-to-replicate data source". Unique, certainement. Hard to replicate ? il faudrait plutôt dire Easy to syndicate (avec autorisation bien sûr, ce qui peut faire l'objet de négociations, d'où la possibilité d'apparition de marchés), et easy to synchronise.

Où sont alors, pour un fournisseur, les avantages concurrentiels d'une (prétendue) unique data source ? Dans la combinaison et le retraitement des données pour une présentation et un usage à valeurs ajoutées. Dans la masse critique (voir plus haut) des utilisateurs et de leurs interrelations. Dans des services et partenariats originaux.


"This conference started as a P2P event in 2001, but has gone very far beyond it. Sharing is no longer about downloading music and movies. The most interesting applications like Del.icio.us and Flickr are based on sharing of information owned by the poster and have spawned intense ecologies of innovation because of their open API's."

"Far beyond". Eh bien, allons farther than far beyond. Commençons par une introduction sur le Net, la vie, et tout ça, puis attaquons le gras du sujet : What is the Internet ? the Net is about sharing. Le Net, comme aiment à le dire Weinberger (voir plus haut) et d'autres, est une sorte de réplique vivante de la société des hommes (et même du monde, diraient certains, mais on n'est pas obligé de les suivre). La vie est relations, échanges. Avec d'autres créatures, avec le milieu environnant (notion d'écosystème, dérivable en ecologies of innovation). Le partage (sharing) est une forme de relation avec des propriétés particulières.

Des items ou créatures partageant des traits communs sont intéressants parce qu'ils permettent de les rattacher à des collections (ensembles). Ces ensembles peuvent être des cibles de marchés ou d'usages, et il y a tout intérêt, pour des fournisseurs à identifier ces ensembles (et souvent, pour des utilisateurs, à s'identifier à un ensemble, par exemple pour défendre leurs intérêts). Des moyens / usages (comme par ex. les tags) aident à l'identification de traits communs, d'autres moyens /usages (ceux par ex. du RSS) facilitent le rassemblement des collections et leur mise à jour. Et on peut prédire un gigantesque essor des annuaires de toutes sortes (un annuaire est simplement une collection d'items partageant au moins une caractéristique) et des services autour (écosystème) des annuaires.

Partager, c'est aussi donner (ou prêter), envoyer, émettre. Depuis toujours, les humains partagent (répandent) des usages. Tous les usages sont partageables ! D'où de nombreuses opportunités de services. Depuis toujours, on partage le pain, un livre, un savoir. Tout est partageable ! Faut-il répéter "nombreuses opportunités ..." ? Et bien sûr, on peut partager l'effort (et le plaisir) d'imaginer, créer, développer ces services. Sur l'ouvre-boîte, et mille et un sites de partage, de plaisir, - et ... d'effort, vous ne croyez tout de même pas :-) que l'avenir arrive tout cuit ? -.

Mots clés et tags :

Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati

Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati



Xavier Maury le 23.03.05 à 06:14 dans Créativité - Lu 5059 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Lien croisé

Collectif L'OUVRE-BOITE : "Mitch Kapor, comme toujours pertinent, donne l'occasion de commentaires sur les opportunités de développement d'usages et de services.Amateurs vs professionals : les amateurs produisent déjà des contenus. Aidons les à produire des services !Les blogs comme plate-formes de services (et non seulement de contenus). Plus de maquettes à naître de l'ouvre-boîte, de services, d'usages !Pourquoi pas les blogs comme sou"

Anonyme - 23.03.05 à 09:08 - # - Répondre -

Lien croisé

LudoBlog: Mais ou sont les spécialistes d'Internet ? : "Il y a ENORMEMENT d'opportunités. Voir article généraliste http://fix.viabloga.com/news/37.shtml Et ... pas de barrière techno, pas de barrière financière (la plupart des projets et business pourraient démarrer avec très peu de besoins de financement). "

Anonyme - 24.03.05 à 12:52 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - Opportunités : "Mitch Kapor, comme toujours pertinent, donne l'occasion de commentaires sur les opportunités de développement d'usages et de services.Résumé : Amateurs vs professionals : les amateurs produisent déjà des contenus. Aidons les à produire des services !Les blogs comme plate-formes de services (et non seulement de contenus). Plus de maquettes à naître de l'ouvre-boîte, de services, d'usages !Pourquoi pas l"

Anonyme - 25.03.05 à 08:13 - # - Répondre -

Power 2 the People

C'est dingue, j'allais l'écrire...

Transmission de pensée ? Fuzzy Logic ?


Stéphane Lee - 25.03.05 à 18:50 - # - Répondre -

Re: Power 2 the People

C'est peut être tout simplement une prémonition d'une "affectio societatis" de projets à mener ensemble :-)

Fix - 27.03.05 à 01:59 - # - Répondre -

Lien croisé

L'ouvre-boîte - Folksonomy : " Quoi ? - Amateurs and professionals : "tra une explosion créative des usages et des relations. "Default for sharing is public" est un moyen très simple (et à coût zéro) pour obtenir cette masse critique. Il convient aussi de diminuer l'entropie de cette masse, d'introduire des germes de cristallisation (de polarisation, d'organisation ou auto-organisation ...) pour faire émerger de"

Anonyme - 10.04.05 à 17:46 - # - Répondre -

Lien croisé

taggling :: amateurs : "Quoi ? - Amateurs and professionalsDatum: 2005-03-28 11:07:00Tags: tags service innovation sharing .toread "

Anonyme - 18.04.05 à 01:41 - # - Répondre -

Lien croisé

taggling :: amateurs : "Quoi ? - Amateurs and professionalsDate: 2005-03-28 11:07:00Tags: tags service innovation sharing .toread "

Anonyme - 27.04.05 à 05:18 - # - Répondre -

Lien croisé

Collectif L'OUVRE-BOITE : "Mitch Kapor, comme toujours pertinent, donne l'occasion de commentaires sur les opportunités de développement d'usages et de services.Résumé : Amateurs vs professionals : les amateurs produisent déjà des contenus. Aidons les à produire des services !Les blogs comme plate-formes de services (et non seulement de contenus). Plus de maquettes à naître de l'ouvre-boîte, de services, d'usages !" rel="nofollow"

Anonyme - 21.10.06 à 20:32 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois