S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Apprendre le business

Coopérer, mais avec qui ? Stratégie de plate-forme

Comme de très nombreux blogs, celui de Frédéric Casagrande relaie l'annonce de l'événement Blogs and Social Software organisé par Loïc Le Meur. La conférence promet d'être un succès. Et quelle belle brochette de speakers ! Bravo Loïc ! Quelques réflexions : peu de Français ou d'entreprises françaises dans cette liste. Sommes nous si peu efficaces dans les business desservant ces nouveaux usages (la nébuleuse autour du Social Software) ? Et spécialement dans les outils de plate-formes ? Manquons nous d'entrepreneurs ?

Derrière ces entreprises qui apparemment vendent du blog (Six Apart), des services de recherche et de notoriété (Technorati), du partage de photos (Flickr) ... etc., se cachent en fait de redoutables plate-formes de services. De très nombreux services ! A très haute valeur ajoutée ! Destinés aux professionels ! Et accompagnés bien sûr de prestations de conseil.

Croyez vous que Technorati va se limiter à présenter à des individus blogueurs leur flatteuse notoriété, à les laisser s'amuser à partager via des tags ? Que Flickr va se limiter à offrir un stockage / partage de photographies et de leurs commentaires ? Ces entreprises ont rôdé leurs plate-formes, et s'apprêtent à les utiliser pour de nombreuses déclinaisons de services. Elles sont rentables, ou en passe de l'être, et de plus fortement appuyées par des investisseurs.

Bien plus, elles ont chacune (à travers API et RSS) créé un écosystème vivace de partenaires actifs ou potentiels, à l'exemple de leurs grandes aînées Google, Amazon, (etc.). Lorsqu'elles collaborent directement entre elles (rapprochement des écosystèmes), à l'exemple de Technorati qui "intègre" des services venant de Flickr et del.icio.us, l'efficacité est redoutable. De meilleurs services pour des utilisateurs plus nombreux sur des usages plus nombreux, entraînant par ex. de meilleures recettes publicitaires. Et surtout, favorisant un nouvel écosystème plus proliférant de vigueur darwinienne, plus innovant, plus solide encore que la simple addition des écosystèmes de chaque entreprise.

Et si ces entreprises décidaient de coopérer commercialement pour trouver des têtes de réseau en Europe ? Pour racheter, ou faire racheter par un élément de leur écosystème, des embryons d'entreprises européennes prometteuses ? Si nous, Européens, Français, n'avions pas les moyens, l'opportunité ou la volonté de leur proposer une saine concurrence ?

Le business du Social Software est un cas d'école. Le Social Software, et l'avalanche de services qui vont en découler, sont un secteur économique où il n'y a pas de barrière technologique à l'entrée, pas de barrière de marché. En France, la seule barrière est la barrière psychologique, celle qui empêche les entrepreneurs ou presque-entrepreneurs de coopérer efficacement. D'avoir une attitude stratégique où le premier réflexe est de créer les conditions d'existence et de développement d'un écosystème où l'entreprise pourra s'épanouir. Ceci est particulièrement vital pour des petites entreprises.

Pourquoi n'y a t-il pas de Technorati ou de Flickr Européens ou Français ? Il y a bien des gens qui ont du en avoir l'idée. Mais ils n'ont pas été soutenus par d'autres entrepreneurs qui leur auraient dit : Vas y ! Mes clients ont besoin de toi ! J'ai besoin de toi, de l'existence de ton entreprise et des usages qu'elle va répandre, afin de conforter l'existence et le développement des usages de mes clients. J'ai besoin de toi, parce que je compte intégrer certaines de tes données ou certains de tes traitements dans les miens. Et toi, tu feras pareil avec d'autres entreprises. Vas y ! Fonce ! Prends tes risques ! Et n'oublie pas : avant même l'ouverture du prototype, tu auras défini tes API et connexions RSS, de façon à créer ton écosystème.

Quelles sont, pour un individu au tempérament entreprenant, les meilleures opportunités ? De coopérer d'abord avec nos amis américains (japonais, etc.) qui ont une infrastructure toute prête et des business model rôdés pour les partenariats ? De tenter de faire prospérer une entreprise innovante en Europe, avec des partenaires (au moins en partie) Européens ?

On peut essayer. On peut apprendre. Quoi ? à coopérer. Pour revenir au Social Software, il y a encore à venir tellement d'usages et de marchés nouveaux, que cela en vaut largement la peine. Pourquoi n'y a il pas mille et un laboratoires de l'avenir, où partager idées et projets, faire grandir le désir d'entreprendre donner aux entreprises existantes des opportunités de croissance, concrétiser des innovations et des coopérations, tester des usages et des services ? Ces labos n'ont pas besoin d'être grands, ni institutionnels, ni forcément pérennes, ni dotés de moyens importants. Ils peuvent, au contraire être petits, spontanés, proches (thématiques et /ou géographiques, par exemple), réactifs et souples, et leur principale caractéristique serait de savoir coopérer entre eux. A l'ouvre-boîte,par exemple, on essaie, on apprend, et ça commence à marcher. On verra bien. Et on verra aussi ce que ça donne, dans mille autres labos de l'avenir.

Loïc, à la conférence "mondiale" de l'année prochaine, tu auras j'espère le plaisir d'inviter de nombreuses success stories françaises et européennes , appliquant une stratégie de plate-forme gage de leur croissance et de leur indépendance.

Mots clés et tags : Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati






Xavier Maury le 21.03.05 à 05:40 dans Actualités - Lu 3088 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Flickr et Yahoo

C'était prévisible que Flickr se fasse racheter. Le blog de Flickr en parle à sa façon, assez différente ;-) de celle d'un media traditionnel comme VNUnet.

Si des entrepreneurs européens lançaient un service inspiré de Flickr, choisiraient ils, après les premiers succès, de se revendre, ou de continuer l'aventure avec une stratégie de plate-forme (quand on a une plate-forme, on peut "tout" faire. Cf. eBay ou Amazon, nouer "tous" les partenariats ou alliances, etc.) ?

Ce serait intéressant de connaître la position des investisseurs qui ont appuyé les débuts de Flickr sur cette question de stratégie de plate-forme.

Fix - 22.03.05 à 19:45 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois