S'identifier - S'inscrire - Contact

Que se passerait-il si ...
Explorations

Phenix et le Web 2.0

C'est parti !

Sur le blog de Frédéric Cavazza, ça discute ferme pour réorganiser les catégories de l'annuaire de l'initiative Phenix, typer les technologies, savoir ce qu'est le Web 2.0, etc. Comme les blogs sont des conversations, la discussion se poursuit, par exemple sur le site de Sébastien Arbogast avec cet article Web 2.0 : et si on fédérait !. Merci à Sébastien pour une proposition d'organisation conceptuelle de l'annuaire, et pour évoquer autre chose que des questions techniques : l'importance des usages, par exemple.

Comme dit dans un précédent billet l'annuaire des talents de l'initiative Phenix, ce n'est qu'un début. Tout est à faire, à organiser : enthousiasmant ! Et puisqu'il faut s'entendre sur ce qu'est le Web 2.0, proposons une définition exclusive de toute considération technique.

Ce qu'est le Web 2.0 ? En commentant sur le blog de Frédéric Cavazza, j'insistais sur trois points : 1) l'aspect vraiment intéressant du Web 2.0 concerne l'utilisateur (les usages, les usages et encore les usages), 2) le côté novateur des usages est la valeur ajoutée par le partage (la coopération, la collaboration, etc). 3) La technologie est contingente - et donc non déterminante pour caractériser le Web 2.0

Le reste s'ensuit : les tags .... (voir par ex. cette liste d'articles, ou encore ici) sont une réponse à la nécessité de décrire un univers complexe, changeant, flou (chacun sa perception). Impossible à faire en rentrant de force les choses dans les cases d'une base de données. Une seconde impossibilité est volumétrique (à moins éventuellement de disposer de toute la puissance de feu de Google ou Yahoo) : volume du nombre de tables et d'enregistrements d'une hypothétique base de données géante, volume des transactions. Les tags permettent des liaisons simples et rapides (... coopératives) entre des sous-univers, des liens opérationnels entre des utilisations locales (la principale utilisation des tags sera locale, je le maintiens) et des agrégateurs divers.

Puisque le Web 2.0 est collaboratif etc., il va de soi que l'initiative Phenix est collaborative, dans son fonctionnement comme dans ses objectifs. Une façon simple de déterminer des objectifs est de focaliser l'attention sur des projets.

Parmi les projets qui peuvent retenir notre attention, les plus importants sont sans doute des projets ... collaboratifs avec des résultats mutualisés. Ceci éviterait aux uns et aux autres de réinventer la lune, et de plus selon des modalités incompatibles. On peut penser, par exemple, à des composants de base réutilisables par de nombreuses applications. Il faudra trouver une licence qui récompense raisonnablement les auteurs d'un composant, qui soit d'un très bas coût pour les projets applicatifs, et préserve des capacités ouvertes d'amélioration.

Le composant le plus essentiel pourrait être un front end pour des applications collaboratives. Ou plutôt, des briques de front-end, spécialisées dans l'édition de pages (remplaçant les formulaires wiki ou blog, etc.), les tableaux, le graphisme, etc. Ces briques seraient paramétrables (par ex. pour gérer une plus ou moins grande quantité d'objets), dotées d'API (pour s'interfacer avec les applications collaboratives actuelles, et aussi pour créer ou rénover des applications dont le back-end serait le système d'information de l'entreprise).

Phenix ? Ce volatile impossible à faire cuire ? Coq gaulois ressuscité ? Ou plutôt, une re-naissance de the rest of us. Francophonie, Europe, et le reste. Tout le reste. It's a small world. Et relisez Weinberger (voir ici) pour les small pieces.


Mots clefs et tags : Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati Technorati

Xavier Maury le 27.09.05 à 22:15 dans Créativité - Lu 4665 fois - Version imprimable
- Commenter -

Commentaires

Lien croisé

Phenix et le Web 2.0 : "stephane le 03.01.06 à 20:15 dans Salade numérique" rel="nofollow"

Anonyme - 17.05.06 à 09:49 - # - Répondre -

Commenter l'article

Archives par mois